Voici un exemple simple de médiation musique autour du numéro Hors Série des Inrockuptibles « Les 100 meilleurs albums français de tous les temps » à la Médiatheque – Ludothèque René Goscinny de Sainte-Luce (44).

A l’occasion de la publication du numéro Hors Série des Inrockuptibles « Les 100 meilleurs albums français de tous les temps », la Médiatheque – Ludothèque René Goscinny de Sainte-Luce (44) a mis en place une opération de médiation simple mais éclairante.

La médiathèque possède 48 albums sur les 100 de la sélection (voir liste ci-dessous). L’idée était donc de profiter de la sortie de ce Hors Série pour valoriser une partie du fonds. Le logo « Les 100 meilleurs albums français de tous les temps » a donc été scanné, imprimé en noir et blanc sur une feuille A4, découpé soigneusement avec un cutter et placé avec des chutes de Filmolux sur les albums. Les albums ainsi étiquetés sont mis en avant sur une table. Les étiquettes resteront en permanence, « C’est un accélérateur à prêts » dit un des médiathécaires. Comme on le constate toutes les ressources sont internes et le budget est minimal.

Liste des albums disponibles à la médiathèque (le numéro correspond au classement dans le numéro des Inrocks) :

01. Serge Gainsbourg – Histoire de Melody Nelson (1971)
02. Daft Punk – Homework (1997)
03. Alain Bashung – Fantaisie militaire (1998)
04. Air – Moon Safari (1998)
06. Rita Mitsouko – The No comprendo (1986)
08. Noir Désir – Tostaky (1992)
10. Katerine – Robots après tout (2005)
11. Dogs – Too much class for the neighbourhood (1982)
12. Benjamin Biolay – La Superbe (2009)
14. Phoenix – Wolfgang Amadeus Phoenix (2009)
15. La Femme – Psycho tropical Berlin (2013)
16. Michel Polnareff – Michel Polnareff (1966)
18. Justice – Cross (2007)
19. Jacques Brel – Les Marquises (1977)
20. Jean-Louis Murat – Cheyenne autumn (1989)
25. Daniel Darc – Crève coeur (2004)
27. Nino Ferrer – Métronomie (1971, inclus dans l’intégrale)
28. Léo Ferré – Amour anarchie (1970)
29. Bérurier Noir – Concerto pour détraqués (1985)
36. Serge Gainsbourg – Initials B.B. (1968)
38. Camille – Le Fil (2005)
43. Sébastien Tellier – Sexuality (2008)
45. Boby Lapointe – Sacré Boby Lapointe (1961, inclus dans l’intégrale)
47. Miossec – Boire (1995)
52. Yann Tiersen – Les Retrouvailles (2005)
53. Gérard Manset – Lumières (1984)
55. Alain Bashung – Osez Joséphine (1991)
56. Jean-Michel Jarre – Oxygène (1976)
58. Christine And The Queens – Chaleur humaine (2014)
60. Barbara – La Louve (1973)
61. Stromae – Racine carrée (2013)
62. Bertrand Belin – Hypernuit (2010)
63. Alain Peters – Parabolér (1998)
64. M83 – Hurry up, we’re dreaming (2011)
65. Vincent Delerm – Quinze chansons (2008)
66. Arnaud Fleurent-Didier – La Reproduction (2010)
68. Fauve – Blizzard EP (2013°
69. Manu Chao – Clandestino (1998)
71. Renaud – Marche à l’ombre (1980)
72. Véronique Sanson – Amoureuse (1972)
73. TTC – Bâtards sensibles (2004)
77. Jacques Higelin – BBH 75 (1974)
79. Herman Düne – Giant (2006)
81. Louise Attaque – Comme on a dit (2000)
82. William Sheller – Lux aeterna (1972)
92. Catherine Ribeiro + Alpes – Paix (1972)
93. Woodkid – The Golden age (2013)
96. Lescop – Lescop (2012)

Source page Facebook Médiathèque : https://www.facebook.com/mediatheque.renegoscinny Publication du 7 septembre

La médiathèque n’ayant pas les 100 albums de la sélection, une playlist Youtube a été créée pour rendre possible l’accès aux 100 albums pour les usagers (et plus évidemment). En fait, ils sont 99 dans la playlist. Il en manque un. Saurez-vous découvrir lequel ?

 

On remarque un vinyle dans la collections de la médiathèque (Christine and the Queens, Chaleur humaine). La constitution d’un fonds vinyle est une question d’actualité dans les médiathèques. Le même médiathécaire fait une remarque intéressante sur l’utilisation des vinyles : « Le prêt de vinyles ici ça marche pas des masses, je l’utilise plutôt comme…. médiation pour faire sortir les CD ! Quand les gens voient la platine en route, ils scotchent dessus et c’est le moment de les happer. » Bien vu.

 

Les principes mis en oeuvre :

  • visibilité ;
  • transversalité ;
  • passerelle entres ressources (physiques, numériques).

 

Communication sur l’opération :

  • dans la médiathèque (étiquette, table de présentation, la platine vinyle) ;
  • page Facebook.

 

Résultats de l’opération :

  • 40 CD empruntés la première semaine. Une semaine plus tard, il ne reste que 4 CD sur la table. Succès complet donc.
  • Commande de 4 ou 5 références importantes qui manquaient dans le fonds.
  • Un autre médiathécaire suggère de refaire les étiquettes en couleurs pour qu’elles soient plus visibles lorsque les CD réintégreront les bacs.

 

Un grand merci à Frankie pour toutes les informations.