Vous n’avez jamais entendu parler d’Esternay ? C’est normal. C’est une petite commune de la Marne (51) qui comptait 1 945 habitants en 2015. Pas vraiment une capitale régionale. Elle ne présente pas de particularités exceptionnelles ou remarquables. Mais, preuve que la taille ne fait rien à l’affaire, en 2015 la Médiathèque La Gare à Esternay a construit une série d’animations autour d’un thème structurant qui en fait un exemple de médiation très intéressant et éclairant même s’il est difficilement reproductible. Tout commence par une initiative de la Bibliothèque Départementale de Prêt (BDP) de la Marne (51).

Du 5 au 12 novembre 2015, la BDP 51 proposait une concert pédagogique sur l’histoire du rock avec le groupe Natchez dans plusieurs bibliothèques du réseau. Voici l’annonce faite dans le magazine du département (La Marne > Le Mag n°53 automne 2015 p.24) :

Natchez : Le rock dans tous ses états

Composé de 5 shows acoustico-pédagogiques, le spectacle « Des mots entre les notes » est l’occasion de redécouvrir l’histoire du rock et ses influences, par Natchez, groupe de rock natif de la Champagne.
Manifestation gratuite organisée par la BDP. Sur réservation.
Le 5 novembre à 20h à Esternay
Le 6 novembre à 20h à Dizy
Le 7 novembre à 19h à Cernay-lès-Reims
Le 10 novembre à 19h à Val-de-Vesle
Le 12 novembre à 19h à Auménancourt.

La BDP 51 communiquait également sur l’événement sur son site, (capture de la page, inaccessible aujourd’hui).

Autour de cette proposition de la BDP 51, la Médiathèque La Gare à Esternay mettait en place toute une série d’animations autour du rock qui allaient s’étaler sur 2 mois. Le site de la BDP 51 s’en était fait l’écho sur son site, (capture de la page, inaccessible aujourd’hui).

Affiche du concert du groupe Natchez dans la Médiathèque La Gare d’Esternay.

Voici le programme complet des 2 mois d’animations “Correspondances pour le rock ” mises en place par l’équipe de la Médiathèque La Gare d’Esternay.

Que trouve t-on dans ces animations ?

  • Un autre concert avec le groupe Dirty Raven (Rock Stoner) ;
  • Concentration de motos Harley Davidson en prélude au concert du groupe Natchez ;
  • Conférence-débat avec Bernard Collot (chanteur-guitariste de Dirty Raven) : “Le rock français d’hier à aujourd’hui (1950 à 2015)” ;
  • De nombreux jeux sous forme de quizz également sur iPad ;
  • Des ateliers musicaux  : “Comment créer un groupe”, “Découverte des instruments”;
  • Remise des prix pour les gagnants des jeux ;
  • Les ressources documentaires de la Médiathèque étaient évidemment exploitées sous forme de bibliographie, discographie, playlist, etc. ;
  • Rencontres musicales avec des écoutes de vinyles et de CD ;
  • Mais le clou du spectacle, si l’on peut dire, était l’exposition.

L’exposition

Mais il faut une sacré équipe pour organiser toutes ces animations, me direz-vous ? Oui, vous avez raison, une sacré équipe constituée de trois personnes. Trois personnes seulement sur place à Esternay (il ne faut pas oublier, en plus, la BDP qui initie l’opération) : une personne salariée, Nadine Babillon (la responsable de la Médiathèque) et deux bénévoles, Luc Dassens et Jacky Pierre. Et pour l’exposition, il y avait manifestement des compétences et des ressources sur place sortant de l’ordinaire. Voici quelques photos de l’exposition prises par l’équipe (cliquez sur les photos pour les agrandir).

On remarquera un joyeux mélange ne correspondant sans doute pas toujours aux canons d’une médiation académique mais extrêmement riche, foisonnant et inspirant ce qui est l’essentiel. Les ressources présentées dans l’exposition sont personnelles, ce qui n’est pas courant. Elles sont très représentatives des années 1950, 1960, 1970 et début des années 1980 aux USA, en Angleterre et en France : vinyles, picture discs, livres, revues, photos, posters, etc. D’où peut bien sortir, par exemple, le disque d’or des The Rolling Stones pour l’album Exile on Main St ? Des panneaux de présentation ont également été créés avec le texte. Certains ne sont pas dénués d’humour comme cette pensée de Jacques Dutronc : “Avec Françoise (Hardy) nous partageons les tâches ménagères. J’apporte la poussière, elle nettoie …”. On remarque aussi un coin vintage avec quelques très vieux vinyles et un combiné radio/tourne-disque très sixties.

La conférence

Quelques photos de la conférence “Le rock français d’hier à aujourd’hui (1950 à 2015)”  animé par Bernard Collot le vendredi 30 octobre 2015.

Le concert

Quelques photos du concert « Des mots entre les notes »  par le groupe Natchez le 5 novembre 2015.

La presse

À Esternay, ils préfèrent le bon vieux temps du rock’n’roll
Une exposition de documents et des disques à écouter sont présentés à la bibliothèque d’Esternay. Un concert est aussi prévu.
Par L’union | Publié le 31/10/2015 à 11h41 (sur le site web)
http://www.lunion.fr/archive/d-20151031-G41WR1

Le rock français raconté dans ses détails à Esternay 
Par L’union | http://www.lunion.fr/archive/d-20151102-G42Z38

Le groupe Natchez en concert jeudi à Esternay
Par L’union | Publié le 03/11/2015 à 15h17
http://www.lunion.fr/archive/d-20151103-G43N30

Du monde pour le rock nostalgique de Natchez à Esternay
Par L’union | Publié le 09/11/2015 à 15h52
http://www.lunion.fr/archive/d-20151109-ZP3PHQ

Le Journal de la Haute-Marne

Le(s) public(s)

 

 

 

Quels enseignements en tirer ?

La médiation nécessite parfois des moyens mais surtout des idées, du temps et une bonne dose d’énergie.

Plusieurs points sont intéressants dans la démarche :

  • Approche globale qui consiste à décliner une thématique dans toutes les dimensions possibles : spectacle vivant, conférence, atelier d’écoute, mise en avant des ressources, exposition, etc.
  • Complémentarité entre les différentes animations, ressources qui s’enrichissent, passerelle.
  • Chaque animation peut avoir plusieurs versions selon les publics : public jeune, public scolaire, public, ado-adulte, tout public.

Luc Dassens :  “Cette expo a marqué les esprits, et avec Nadine et Jacky nous nous sommes vraiment éclatés.”

Que demander de plus, vraiment une médiation réussie.

 


 

C’est suite à une formation que j’ai animée pour la BDP 51 que j’ai eu connaissance de cette médiation sortant de l’ordinaire, l’équipe de la Médiathèque La Gare d’Esternay étant présente au complet. Merci aux différentes personnes de la BDP 51 et de la Médiathèque La Gare d’Esternay qui m’ont permis d’écrire cet article et d’utiliser les photos.