Musiques actuelles

Quelques dates des musiques actuelles en France

Quelques dates des musiques actuelles en France

L’histoire des musiques actuelles en France c’est l’histoire d’une reconnaissance. D’une reconnaissance par l’État et les institutions de pratiques musicales et d’acteurs qu’ils avaient jusqu’alors délaissés et la contrepartie – classique en France – la demande d’aide de la part de ces acteurs.

Photo  (CC BY 2.0) – Auteur Charlotta Wasteson

La suite ->

« Chaque génération est un peuple nouveau »

Cette citation est souvent attribuée à Alexis de Tocqueville, en fait, il semble qu’elle soit incomplète et que la phrase entière soit ; « Chaque génération qui naît dans leur sein [les démocraties] est comme un peuple nouveau qui vient s’offrir à la main du législateur.» [1] Elle explique en partie ce qui suit. Une des particularités des musiques actuelles est de se renouveler tous les huit ans. Ce renouvellement s’effectue toujours par la génération la plus jeune (globalement et pour simplifier les 16-24 ans) qui est donc un « peuple nouveau ». Cela signifie que dans les musiques actuelles tous les huit ans environ les courants innovants, dominants, à la mode changent. Cela ne signifie pas que les anciens artistes disparaissent, ils ne sont plus dans les musiques actuelles. Autre façon de présenter le problème, les derniers albums de Neil Young et de Paul Simon sont-ils les premiers choix d’achat d’un adolescent ? Statistiquement, non, quelques soient leurs qualités artistiques.

La suite ->

Les néos ou la fusion généralisée

Une des particularités des musiques actuelles est de se renouveler tous  les huit ans.  Ce renouvellement s’effectue toujours par la génération la plus jeune (globalement et pour simplifier les 16-24 ans). Cela signifie que tous les huit ans environ les courants innovants, dominants, à la mode changent. Cela  ne signifie pas que les anciens disparaissent, ils sont simplement moins sur le devant de la scène.

La suite ->