Bobby McFerrin a développé au cours des années un travail avec sa voix autour de l’improvisation et de la participation du public. Si on le regarde d’un côté sérieux et scientifique, ce travail interroge les rapports de notre cerveau avec la musique. Si on se contente de regarder et d’écouter avec un esprit ouvert, c’est du pur bonheur. Pour les spectateurs, l’impact cognitif est maximum puisque Bobby McFerrin leur demande un engagement total.

La suite ->