Une des rumeurs les mieux établies sur le groupe The Beatles est que la chanson Lucy in the Sky with Diamonds – sur Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band – traiterait des drogues et en particulier du LSD (une autre rumeur est que Paul serait mort). Une des preuves du rapport de cette chanson avec la drogue serait les initiales de la chanson : Lucy in the Sky with Diamonds = LSD. CQFD. Cette croyance s’est ancrée tellement rapidement qu’elle aurait été interdite d’antenne à la BBC pour cette raison. Ce ne fut pas la seule. On ne prête qu’aux riches. Pourquoi « aurait été » ? C’est que sur cette question comme sur d’autres, il y a controverse. L’article Lucy in the Sky with Diamonds sur Wikipedia English dit qu’elle n’a pas été bannie, l’article List of songs banned by the BBC (Liste des chansons interdites d’antenne par la BBC) sur le même Wikipedia English dit que oui. Le site de la BBC  dit que oui. Difficile de s’y retrouver.

S’il n’est pas discutable que la chanson soit d’inspiration très psychédélique (autres inspirations, voir cet article) et que les membres des Beatles utilisaient récemment le LSD à cette période, l’explication de ce titre est tout autre. Elle est très lourdement documentée, il ne peut plus y avoir aucune ambiguïté. Voici une vidéo de John Lennon (remonté comme une pendule) interviewé par Dick Cavett qui donne sa version de l’histoire.

 

Il s’agit donc d’un dessin fait par son fils Julian à l’école représentant une camarade de classe. Ce dessin a été retrouvé dans les années 90. C’est celui qui est en haut de la page. L’histoire est confirmée par Julian Lennon lui-même (l’auteur donc).

 

Cette camarade de classe s’appelait Lucy O’Donnell. S’appelait, car malheureusement devenu Lucy Vodden, elle est décédée en 2009 à 46 ans  d’un lupus.

Julian Lennon s’est alors engagé dans des actions pour aider la recherche sur le lupus. En 2009, il a publié un CD EP de 4 titres intitulé Lucy dont voici la pochette. On reconnaîtra le dessin original.

L’histoire relatée dans le livret.

L’argent récolté a été versé à la Lupus Foundation of America.

 

Comme l’a révélé Julian Lennon, le dessin appartient aujourd’hui à David Gilmour des Pink Floyd qui l’a acheté dans une vente aux enchères. C’est David Gilmour qui a donné l’autorisation d’utiliser le dessin pour la pochette du disque.

Voilà tout est clair. Eh bien non. Malgré tous ces faits, certains persistent à penser encore que tout cela est faux et que la chanson parle bien de LSD et de Lucifer. Vous avez dit « complot  » ? La vidéo qui expliquait tout cela sur YouTube a disparu car le compte a été fermé.