L’idée de cette expression est qu’il faut réenchanter le monde car il serait désenchanté. Cette notion de "désenchantement du monde" fut développé par le sociologue Max Weber au début du 20e siècle dans son ouvrage: "Éthique protestante et l’esprit du capitalisme". [1]
"Le grand processus, au plan de l’histoire des religions, de désenchantement du monde, qui a débuté avec la prophétie du judaïsme ancien et, en association avec la pensée grecque scientifique, a rejeté tous les moyens magiques de recherche de salut comme relevant de la superstition et du sacrilège, a trouvé ici sa conclusion."
Max Weber.

La suite ->